Soyez les bienvenus chez les professionels de la santé..

0671-60-66-06 7:30 - 16:00 (Sam - Mer)   7:30 - 14:00 (Jeu)

Néovaisseaux choroïdiens

Les néovaisseaux du myope fort constituent la première cause de baisse visuelle au cours de la myopie forte, compliquant dans environ 5 à 10% l’évolution des patients. La myopie est la première étiologie des néovaisseaux survenant chez les sujets de moins de 50 ans.L’évolution spontanée des néovaisseaux myopiquesest défavorable, avec constitution d’une tache de Fuchs.

Protocole d’injection
Dans le contexte de la myopie forte, les études suggèrentla réalisation d’une injection intra vitréenne unique suiviede retraitementsà la demande (PRN), baséssur les signes d’activité de la maladie. Cependant, devant desnéovaisseauxtrèsexsudatifs et/ougrande taille, une phase d’induction de 3 injections intravitréennes suivie d’un protocole PRN, pourrait constituer une alternative raisonnable[5].Cette situation est plus volontiers rencontrée chez les sujets de plus de 50 ans.
Examens nécessaires au diagnostic
Le diagnostic de néovaisseaux compliquant la myopie forte peut être évoqué dès l’interrogatoire devant une baisse d’acuité visuelle et des métamorphopsies récentes.
Différents examens sont souhaitables: mesure de l’acuité visuelle (au mieux sur une échelle normalisée de type ETDRS, qui permettra un suivi plus précis)et tous les examens complémentaires permettant d’affirmer sans équivoque le diagnostic, selon les cas :OCT, rétinographie en couleurs ou en lumière monochromatique, angiographie à la fluorescéine et/ou au vert d’indocyanine.
Conclusion
Les néovaisseaux du myope fort doivent être pris en charge rapidement. Le diagnostic n’est pas toujours aisé et, selon les cas, l’OCT, l’angiographie à la fluorescéine et l’angiographie au vert d’indocyanine peuvent permettre d’affirmer le diagnostic.
Le traitement par anti-VEGF est le traitement de première intention de l’affection. Le protocole habituel de traitement par anti-VEGF est un traitement PRN dès la première injection intra-vitréenne. Cependant, un protocole alterne comportant une phase d’induction de 3 injections mensuelles peut être proposé pour les néovaisseaux myopiques très exsudatifs et/ou de grande taille.
Les décisions de retraitement reposent sur l’évolution des signes fonctionnels et les données anatomiques, essentiellement fournies par l’OCT et les rétinographies. Cependant, elles requièrent parfois l’utilisation de l’angiographie à la fluorescéine, notamment en cas de discordance entre les signes fonctionnels et les données de l’OCT.