Soyez les bienvenus chez les professionels de la santé..

0671-60-66-06 7:30 - 16:00 (Sam - Mer)   7:30 - 14:00 (Jeu)

Les implants toriques

Un implant torique permet de corriger l’astigmatisme après chirurgie de la cataracte. Plus de 40% des yeux opérés de cataracte présentent un astigmatisme cornéen régulier supérieur à 1 Dioptrie. Pour améliorer l’acuité visuelle obtenue par l’oeil opéré sans lunettes, il est logique d’envisager la correction de l’astigmatisme de la cornée par l’insertion d’un implant torique, conçu pour corriger cet astigmatisme: l’implant torique génère en fait un astigmatisme de direction opposée à celui de la cornée.: ceci permet de neutraliser l’astigmatisme de l’oeil entier ! La chirurgie de la cataracte avec implant torique s’inscrit ainsi comme une des modalités de la chirurgie de l’astigmatisme.

Les implants toriques sont conçus pour corriger l’astigmatisme d’origine cornéenne.
En cas d’astigmatisme cornéen prononcé (supérieur ou égal à 1.50 D), l’acuité visuelle non corrigée après chirurgie de la cataracte sera réduite; le port de verres correcteurs pour corriger cet astigmatisme sera nécessaire pour obtenir une bonne vision de loin. La correction de l’astigmatisme est toutefois possible lors de l’intervention : soit au niveau de la cornée (incisions relaxantes pour réduire « mécaniquement » l’astigmatisme cornéen: les incisions provoquent une relaxation des méridiens les plus cambrés), soit grâce à l’insertion d’un implant dit « torique ». Cet implant permet de corriger l’astigmatisme (il génère un astigmatisme de magnitude opposée à celui engendré par la cornée: ces deux astigmatismes se neutralisent).

Particularités liés aux choix d’un implant torique
Lors de la consultation préopératoire, des informations relatives à l’astigmatisme cornéen de l’œil à opérer sont recueillies: il faut distinguer à ce stade l’astigmatisme induit par la cornée (astigmatisme cornéen pur) de l’astigmatisme interne (astigmatisme lié au cristallin; celui-ci ne doit pas être considéré pour le calcul de l’implant torique puisque le cristallin est retiré lors de la chirurgie de la cataracte).
Le recours à la topographie cornéenne est utile pour analyser plus précisément les caractéristiques de l’astigmatisme cornéen. Ces cartes permettent aussi de bien repérer l’axe d’orientation de l’astigmatisme, et parfois de le rapprocher de certains éléments anatomiques qui pourront être utiles lors de la chirurgie pour bien aligner l’implant selon la direction souhaitée.

Implant torique : technique chirurgicale
Pour aligner correctement l’implant torique, il faut respecter certaines précautions : le marquage de l’axe où devra être aligné ‘implant sur la cornée juste avant l’intervention est indispensable. On peut, comme précisé plus haut, se servir de la carte de topographie cornéenne, ou d’un marqueur pendulaire ou « a bulle » pour repérer l’axe horizontal (ce qui suppose de bien vérifier que la tête du patient soit verticale et non penchée d’un côté ou de l’autre).

Les marques (O°-180°) permettent de repérer l’axe où devra être positionné l’implant torique. Cet axe est proche ou confondu avec l’axe du méridien le plus cambré de la cornée. L »alignement optimal de l’implant torique dans le sac cristallinien, après retrait de la cataracte conditionne l’efficacité de la correction de l’astigmatisme cornéen.