Soyez les bienvenus chez les professionels de la santé..

0671-60-66-06 7:30 - 16:00 (Sam - Mer)   7:30 - 14:00 (Jeu)

Foires Aux Questions

La liste faisant la synthèse des questions posées de manière récurrente par les internautes sur la chirurgie de la cataracte et la chirurgie rétractive, accompagnées des réponses correspondantes, que l’on rédige afin d’éviter que les mêmes questions soient toujours reposées.

Quelle est la durée de l’intervention au laser excimer?
Le séjour au bloc opératoire est d’environ 30 minutes en Lasik et moitié moins en laser excimer sans femtoseconde. Les temps actifs sont de 10 à 30 secondes (2 par œil en Lasik).

Peut-on porter des lentilles de contact avant l’intervention ?
Les lentilles souples doivent être retirées au moins 48 heures avant l’intervention. Les lentilles flexibles (dures) doivent être retirées au moins 3 semaines avant car ces dernières modifient la structure de la cornée.

Quelles sont les suites opératoires après l’intervention par laser excimer ?
Un examen aura lieu les premiers jours après l’intervention. Des gouttes antibiotique, anti-inflammatoire et des larmes artificielles seront instillées pendant quelques jours après le traitement.
Dans les heures qui suivent, vous pourrez ressentir un picotement avec sensation de grain de sable, majorée par le clignement des paupières. L’œil pourra être légèrement rouge et larmoyant. Cependant cette sensation s’atténuera dans les 24/48 heures qui suivent. Vous pourrez observer certains effets secondaires pendant les jours qui suivent l’intervention à savoir une sensation de sécheresse oculaire, un picotement lorsque vous frotterez vos paupières, des halos nocturnes (anneaux) flous autour des sources lumineuses, phares etc …) voire un léger dédoublement.
Ces effets secondaires tendent à disparaître dans les jours suivants et pour certains d’entre eux dans les semaines qui suivent l’intervention.
Il est conseillé de demander un accompagnant pour le départ.

Pourrais-je travailler normalement devant un écran d’ordinateur ?
Vous serez à peine gêné pendant quelques jours, surtout si avant 40 ans. Au-delà il faut s’habituer et parffois déjà acheter des verres de presbytes..

À quel âge se faire opérer ?
Sauf cas particulier, cette intervention s’adresse au patient de plus de 19 ans, dont la réfraction myopie, hypermétropie, astigmatisme est stable.
Il n’existe pas de limite d’âge supérieur.
Qu’est-ce que la stabilité réfractive ?
Il est impossible de certifier que la myopie est stabilisée pour un individu donné, on demande simplement le port d’une correction optique similaire depuis un an.

Quelle est la durée de l’hospitalisation ?
Il n’y a pas d’hospitalisation. Le temps de passage n’excède pas 30 minutes au bloc et une heure voire un peu plus au total.

Que dois-je faire les jours qui précèdent l’opération ?
Ne plus porter vos lentilles quelques jours avant l’opération. une préparartion peut être prescrite par le chirurgien. Le jour de l’opération ne vous maquillez pas et démaquillez-vous parfaitement la veille. Ne pas vous parfumer.

Que dois-je faire dans les jours qui suivent l’opération ?
Ne pas oublier d’instiller les gouttes d’antibiotique, anti-inflammatoire et lubrifiant comme indiqué sur l’ordonnance, ne plus porter de correction optique sur l’œil traité, se protéger quelques jours avec des lunettes de soleil.

Peut-on être opéré(e) si un seul des deux yeux voit bien avec correction (amblyopie) ?
Oui, du côté le plus faible. En ce qui concerne le meilleur œil, il ne sera opéré que si la limitation visuelle de l’œil le moins performant est minime.

Quelles sont les contre-indications à l’excimer ?
Elles peuvent être temporaires – jeune de moins de 18 ans, myopie rapidement évolutive, affection oculaire aigue – ou définitive : maladie cornéenne, inflammatoire, troubles de la cicatrisation.

J’ai aussi un glaucome, cela va-t-il compliquer l’intervention ?
NON : opéré ou traité par collyres, le glaucome ne changera rien au déroulement de l’intervention de la cataracte. Mais il peut limiter la récupération visuelle post-opératoire, s’il est évolué (voir chapitre «suites opératoires»).

Je ne veux pas de piqûre dans l’oeil ! Est-ce possible ?
OUI : il n’y a ni anesthésie générale, ni piqûre dans l’oeil (ou l’orbite, en fait). L’anesthésie se limite à l’instillation de quelques gouttes de collyre anesthésique. L’anesthésie locale par piqûre présente des inconvénients pour le chirurgien (oeil qui “pousse”) et pour le patient (hémorragie, strabisme provoqué,..)

Je veux être sûr(e) de ne rien sentir… Est-ce possible ?
OUI : dans la plupart des cas, on ne sent quasiment rien. Au plus, des picotements peuvent survenir au début. Si le patient les signale, l’ajout d’une goutte de collyre sera suffisante.